PCR-Testmarathon nun auch in unseren Schulen angekommen

Le marathon des tests PCR est arrivé dans nos écoles aussi

Dr. Jean-Pierre Eudier, Präsident der „Ligue nationale pour la liberté des vaccinations“ in Frankreich und Mitglied des EFVV (Euopean Forum For Vaccine Vigilance) lieβ mir am Wochenende untenstehendes Schreiben zukommen, welches die neuerlichen Übergriffe an unseren Kindern in den Schulen thematisiert und verurteilt.


Le Dr Jean-Pierre Eudier, président de la “Ligue nationale pour la liberté des vaccinations” en France et membre de l’EFVV (Euopean Forum For Vaccine Vigilance) m’a envoyé ce week-end la lettre suivante, qui traite et condamne les récentes attaques contre nos enfants dans les écoles.

Mario Dichter, 24.11.2020 (Bild: Shutterstock)


A l’attention de Mr Fernand ETGEN

Président de la Chambre des députés

19 r. du Marché-aux-Herbes,

1728 Luxembourg

Copie à :

Madame Paulette LENERT, Ministre de la Santé

Dr Jean-Claude SCHMIT, Directeur de la Santé

Objet : Utilisation abusive des tests RT-PCR

Monsieur le Président,

Dans son édition du vendredi 6 novembre dernier, le journal gratuit « L’Essentiel » titrait « Le dépistage du covid directement dans les écoles » [1].

Une telle mesure serait particulièrement traumatisante pour des enfants déjà considérablement perturbés par une situation anxiogène fortement relayée au quotidien par les médias.

Le narratif autour de la “pandémie” du covid-19, à l’origine de toutes les mesures gouvernementales liberticides (isolement, confinement, quarantaine, port du masque obligatoire, couvre-feu, interdiction de voyager, traçage, distanciation sociale) repose sur un postulat fallacieux selon lequel le test RT-PCR positif signifierait être malade du Covid.

Cette interprétation abusive du test RT-PCR est employée comme un argument implacable et indiscutable pour imposer des mesures coercitives injustifiées qui violent un grand nombre de nos droits constitutionnels, détruisent des pans entiers de l’économie, dégradent les conditions de vie pour un grand nombre de citoyens, sous prétexte d’une “pandémie” échafaudée sur un nombre de tests RT-PCR positifs et non sur un nombre de malades réels.

La technique RT-PCR, mise au point par le chimiste et Prix Nobel Kary B. MULLIS en 1986 a été remise en question par son inventeur comme outil de diagnostic pour une infection, notamment virale. Selon ce dernier, la RT-PCR ne met pas en évidence de virus mais seulement des fragments, des séquences géniques spécifiques du virus. Un test RT-PCR est négatif (pas de traces de l’élément recherché) ou positif (présence de traces de l’élément recherché) mais il ne mesure pas la quantité de virus (charge virale) dans le prélèvement. La charge virale peut être estimée indirectement par le nombre de cycles d’amplifications (Ct) utilisés pour mettre en évidence le virus recherché. Plus le Ct utilisé est bas, plus la charge virale est considérée comme élevée (haute). Plus le Ct utilisé est haut, plus la charge virale est considérée comme faible (basse). Au-dessus de Ct 35, il devient impossible d’isoler une séquence complète du virus et de la mettre en culture et un test positif ne veut donc plus rien dire !

Ainsi au même moment, le journal allemand « Bild » mentionnait un appel du Robert Koch-Institut de Berlin à modifier la stratégie des tests PCR et de ne plus tester systématiquement [2]. Cette information se trouve renforcée par le tableau en annexe [3].

D’ailleurs, le 11 Novembre 2020, la cour d’appel de Lisbonne a jugé illégale l’isolement de personnes et la quarantaine sur base unique d’un test RT-PCR, reconnaissant la non-fiabilité de ces tests, et exigeant un examen clinique du patient réalisé par un médecin pour juger de son état de santé [4] 

Au regard de ces différents éléments, nous nous interrogeons sur la pertinence, la proportionnalité et la légitimité des mesures sanitaires imposées à la population. Ces règles coercitives inédites sont-elles réellement prescrites dans l’intérêt de la santé publique ? Nous sommes particulièrement inquiets des atteintes à nos libertés individuelles et économiques qui sont la conséquence d’une réaction mondiale coordonnée et démesurée face à l’apparition inopinée d’un nouveau virus annoncé comme dévastateur, mais qui se révèle finalement chaque jour moins mortel que prévu.

Le Grand-Duché du Luxembourg étant une démocratie parlementaire, il nous paraît tout à fait légitime d’exiger de nos représentants qu’ils respectent le bon fonctionnement démocratique de notre pays en invitant des experts de tout bord à la Chambre des Députés afin de débattre de la gestion de la crise sanitaire et de la légitimité de l’adoption/prolongation de l’état de crise jusqu’au 24 juin 2020 suivi du vote de deux textes de loi maintenant certaines mesures sanitaires – comme l’obligation de porter un masque dans les transports ou les limitations d’accueil dans les bars et restaurants – ainsi que les sanctions prévues en cas d’infraction. L’urgence du moment est de rassembler nos forces vers un objectif commun, sauver l’État de Droit et les valeurs démocratiques associées pour faire barrage à l’avènement d’un monde désocialisé, déshumanisé, vacciné, digitalisé. L’enchainement des scandales sanitaires mis en évidence pendant cette crise (Lancet-gate [5]  – Remdesivir-gate [6] ) nous oblige à redoubler de vigilance et à continuer notre combat pour la liberté de choisir.

Nous invitons donc solennellement le Gouvernement et les membres du Parlement de remplir la mission pour laquelle ils ont été élus, à savoir représenter les citoyens en se mettant à leur service et en protégeant leurs libertés.

Monsieur le Président, dans le contexte de réduction drastique de nos libertés fondamentales, nous attendons sans délais une réponse favorable à notre demande d’évaluation objective de la situation sanitaire basée sur l’évolution du nombre d’hospitalisations, d’admissions en soins intensifs et de décès seulement imputables au COVID-19 (i.e. patient sain, ne présentant aucune comorbidité préalable), et non presque exclusivement sur l’évolution du nombre de personnes testés PCR positifs.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos respectueuses salutations,

Pour EFVV,

Dr. Jean-Pierre EUDIER

Président

REFERENCES ET ANNEXES

[1] http://www.lessentiel.lu/fr/luxembourg/story/le-depistage-du-covid-directement-dans-les-ecoles-20941786

[2] https://www.bild.de/bild-plus/politik/inland/politik-inland/corona-strategie-wechsel-beim-rki-nicht-mehr-alle-auf-corona-testen-73788134,view=conversionToLogin.bild.html

[3] Abbildung 4 – Prozentsatz der mit PCR SARS-CoV2 positiv Getesteten (grün),Prozentsatz der Fälle, die im Krankenhaus sind (blau) und Prozentsatz der Fälle,die gestorben sind (rot)

Source : https://harald-walach.de/2020/11/13/corona-daten-aus-dem-grippe-sentinel-des-rki-neue-cov2-daten-und-die-bedeutung-von-vitamin-d/ – RKI-Berichte

[4]  https://www.corodok.de/portugiesisches-berufungsgericht-pcr/

Versions originales en portugais :

http://www.dgsi.pt/jtrl.nsf/33182fc732316039802565fa00497eec/79d6ba338dcbe5e28025861f003e7b30?OpenDocument  (arrêt de la cour d’appel de Lisbonne – Portugal)

https://crlisboa.org/wp/juris/processo-n-o1783-20-7t8pdl-l1-3/ (jurisprudence du conseil régional de Lisbonne – ordre des avocats)

[5]  https://www.theguardian.com/commentisfree/2020/jun/05/lancet-had-to-do-one-of-the-biggest-retractions-in-modern-history-how-could-this-happen

[6] avis OMS : https://news.un.org/fr/story/2020/10/1080082

achat UE : https://www.20minutes.fr/sante/2880415-20201008-coronavirus-union-europeenne-passe-contrat-etats-unis-500000-doses-remdesivir

2 thoughts on “PCR-Testmarathon nun auch in unseren Schulen angekommen”

  1. Georges Clasen sagt:

    Merveilleuse lettre,félicitations, j’espère qu’on va faire bouger les choses et que finalement ils arretent la manipulation

  2. René+Flammang sagt:

    Merci Jongen fir ären Asaatz.
    Ech hunn dat ganzt schon op die richteg Platz weiderginn.Zesummen mam Uerteel vun Lissabonne an dem Reiner Fuelmmich seng Klo

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.