Obligation du port du masque à l’école: Désinformations et illégalités à gogo ?

Ci-après une description de la situation et un appel émouvant de l’avocate Nuria Iturralde concernant l’obligation du port du masque dans nos écoles, ce qui est préjudiciable à la santé des enfants (publication avec l’aimable autorisation expresse de l’auteur) !

Mario Dichter, 4.03.2021

Bonjour,

Avant de me voir face à une avalanche de messages des parents démunis qui souhaitent obtenir des renseignements, du conseil et de l’aide en relation avec l’imposition du port du masque en cours par les enfants de +6 ans ou son corrélatif ou alternative consistant à la mise à l’écart, isolement et marginalisation de leur enfant, qui serait séparé de leur camarades de classe, je vous informe que hier nous avons adressé une mise en demeure aux personnes suivantes :

M. Claude MEISCH, Ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse

Mme. Paulette LENERT, Ministre de la Santé

Mme. Corinne CAHEN, Ministre de la Famille et l’Intégration

Mme Taina BOFFERDING, Ministre de l’Intérieur, qui envoie la police aux alentours des écoles harceler les parents qui ne portent pas de masque, bien sûr présumément. Ici on respecte la présomption d’innocence

M. Xavier BETTEL, Ministre d’Etat

Dr. Buchler PIT, Président du collège médical

Ne vous inquiétez pas : nous n’avons pas oublié le Premier Conseiller de gouvernement, auteur intellectuel, aussi présumé, de toutes ces mesures et inventions, les unes plus aberrantes que les autres, M. Alex FOLSCHEID.

Ce jour, le torchon de journal l’Essentiel indique “Le non-respect du port du masque contre le coronavirus à l’école reste “marginal” au Luxembourg, selon le ministre de l’Éducation nationale, qui a RECENSÉ une douzaine de cas dans le fondamental. Pour autant, certains parents ont exprimé leur désaccord vis-à-vis de ce qui reste une “recommandation”, l’obligation n’étant pas inscrite dans la loi. Quant aux RECALCITANTS, ils peuvent être mis à l’écart des autres élèves”.

A la fin de ce procès, on dédiera à tous ces journaux de bas niveau qui ont menti, désinformé, culpabilisé et méprisé les victimes de cette crise sanitaire et pratiqué le terrorisme informatif à fond, une action légale spécial pour leur remettre à leur place. Les moyens de communication constituent le quatrième pouvoir de l’Etat. Ils sont là pour contrebalancer les forces, contrôler les autres pouvoirs de l’Etat, au moins exécutif et législatif et non pas pour faire de simples messagers ou de co-auteurs des actions répréhensibles de ces derniers.

Retournant à la question de l’obligation du port du masque en cours ou mise en isolement de l’enfant respectif, Messieurs/Mesdames les Ministres ont été avertis de dommages liés à l’obligation continue de port du masque. Ces dommages ne sont pas potentiels. Ils sont réels. Les besoins d’oxygénation des cerveaux des enfants sont doubles que ceux des adultes. Après seulement deux heures de port du masque, le taux d’oxygénation descend à des niveaux intolérables. Même lorsqu’on s’habitue au port du masque, la dégénération neuronale continue. Les cellules touchées meurent à jamais. Le procès est irréversible.

Dans la mesure où Messieurs/Mesdames les Ministres connaissent ces aspects et persistent dans la torture à nos enfants (non, je n’exagère pas. Ces actes sont constitutifs de torture ou traitement inhumain ou dégradant) nous entrons dans le domaine pénal. Plusieurs articles du Code pénal sont applicables ici.

Nous ne donnerons aucun consentement ni pour le port du masque en cours ni pour la mise à l’écart de nos enfants à travers un plexiglas. Tout Directeur d’établissement exécutant cette instruction, recommandation ou suggérance de M. le Ministre ou ses Conseillers fait face à des responsabilités civiles et pénales. Il n’y aura pas d’excuse pour exécution des ordres. Même à Nuremberg, ceux qui plaidaient en ce sens ont été déboutés et condamnés. Toute personne qui réalise une action avec influence ou impact sur les autres à l’obligation de réfléchir et se demander si ce qu’on lui a demandé est rationnel, légitime et surtout légal. En cas de doute, il faut se faire conseiller par un avocat.

Les conditions du “ius ad bellum” (droit d’entrer en guerre) étant remplies car personne ne touche à nos enfants. Nos enfants sont sacrés ! Nous procédons au “filing des actions correspondantes”. Ne nous contactez pas trop en ce moment car nous sommes très occupés à tout préparer.

Que le meilleur gagne. Nous avons des déclarations d’inconstitutionnalité provenant de plusieurs pays de l’Europe en relation avec l’obligation du port du masque, l’école en alternance, etc. Donc cette question devient une affaire d’État. En effet, ça serait quand même drôle que le seul pays où tout est ok et parfaitement légal soit le Luxembourg. Si notre action dans une affaire aussi simple et évidente n’obtient pas gain de cause nous devrions conclure que le Luxembourg est une République bananière et qu’en matière de protection des droits de l’homme, le pays est derrière la Bosnie-Herzegovine, dont la Cour Constitutionnel a remis les points sur les “i” ce concernant. Ça serait vraiment trop grave. Le Luxembourg entrerait dans une descente aux enfers. Enfin, j’espère que non. J’ai confiance dans les juges moi. Je les ai vu très professionnels et avec beaucoup de connaissances et de sens juridique (et si je peux ajouter humain). Le seul problème c’est qu’ils ont peur du coronavirus et ça peut affecter leur jugement. Mais je suis sûre que nous allons tomber sur le bon juge. Cette affaire est tellement obscène à mes yeux.

Allez, les parents : pression à fond sur les Directeurs des établissements scolaires. Ils n’ont pas de droit de faire suivre cela à nos enfants. Tout le monde fort et tout le monde vigilant, combattant et n’en passant même pas une. Soit, ils se désistent, soit ils finissent devant un tribunal.

Battez-vous pour vos enfants !

Nuria Iturralde, Avocate, Barreau de Luxembourg 4.03.2021 (Image: Shutterstock)

2 thoughts on “Obligation du port du masque à l’école: Désinformations et illégalités à gogo ?”

  1. Georges sagt:

    Je suis absolument d’accord,et non seulement pour les enfants,que je trouve ça abérhant mais aussi pour tout le monde! Car chaqun à le droit de respirer librement et de se déplacer librement sans aucune contrainte, ça c’est la loi fondamentale! Je suis d’avis que les tribunaux doivent faire leur travail et de prendre la liberté à ceux qui veulent prendre la liberté au peuple. Car c’est nous qui ont elu les politiciens qui devraient représenter nos intérêts et ne pas prendre nos libertées et dépenser l’argent de nos taxes pour des masques et vaccins inutiles,parce qu’ils ont des liens d’intérêts avec l’industrie pharma!cest c’est inaxetable ,et ces gens devraient être enfermer et non pas nous à partir de 11h. du soir jusqu’a 6h du matin! Ça suffit on en à assez! Et le plus important ils sont en train de détruire l’économie,pour après nous esclaver,il faut maintenant leur faire justice,sinon ce sera trop tard! Tous ensemble on arrivera!

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.